Bulletin de liaison 2015

Classé dans : Bulletin de liaison | 0

L’an dernier, à la parution du numéro précédent, nous ne savions pas quel serait l’avenir du Régiment. A l’initiative des anciens chefs de corps, et tout particulièrement du général Roudeillac, la bataille pour sa pérennisation avait commencé depuis près de deux années. Cette bataille a finalement été gagnée malgré parfois des moments difficiles où il a fallu manoeuvrer avec souplesse et discernement sur des terrains où nous n’étions pas attendu. Mais l’inattendu, c’est le propre des parachutistes.

Aujourd’hui, tous ceux qui se sont mobilisés pour que le «3» vive doivent être remerciés parce que les événements de l’année 2014 et ce que nous traversons leur ont donné raison. Plus que jamais, les engagements récents et les menaces en cours ont démontré que l’armée de terre aurait commis une grave erreur de dissoudre un régiment parachutiste. La piste garce et cruelle va réserver d’autres surprises, mais
gageons que les paras du 3 sauront y faire face.

Cette année est une année vérité pour la cohésion nationale et le réinvestissement de l’État dans l’exercice de ses responsabilités régaliennes souvent abandonnées depuis une quinzaine d’années. Il n’est un secret pour personne que la situation financière du pays est loin d’être florissante. Souhaitons toutefois que nos concitoyens et nos élus comprennent qu’il faut aller chercher ailleurs que dans le budget de la défense les économies indispensables à faire. Les Français disent avoir une très bonne opinion de leur armée. Qu’au lieu des sondages ou des applaudissements lors des défilés, ils le manifestent plus énergiquement vis-à-vis des comptables de Bercy. Et pas seulement quand vient l’orage.

A ce titre, l’obligation qui est faite à la France d’organiser une représentation des militaires à travers des associations professionnelles, dont malheureusement le gouvernement souhaite exclure nos associations représentées par leurs fédérations en raison de « l’absence de prise de l’État sur les retraités », n’annonce pas un réexamen très positif de la condition sociale du militaire.

Dans ce contexte d’inquiétude et de ressources contraintes, notre communauté militaire, celle de l’active et celle des anciens, doit montrer l’exemple au reste du pays en affichant son esprit de corps et les valeurs qui l’animent. Dans cette période où l’unité de la Nation ne semble plus aller de soi, rappelons le message du Maréchal Lyautey : « Rechercher ce qui unit et fuir ce qui divise ».

Général (2S) Henri PONCET                                                                     Major (er) Jacky LOISON


Pour lire le document, cliquez ici