CDD et contrat de carrière dans les armées

Classé dans : Retraite | 0

Alors que le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a relancé le débat sur le statut de la fonction publique, et notamment sur la garantie de l’emploi à vie pour les fonctionnaires, il n’est pas inutile de rappeler la situation des militaires.

Selon le dernier rapport du Haut comité d’évaluation de la condition militaire (chiffres 2013), «hors gendarmerie, les militaires sous contrat représentent 63% des effectifs». «Les militaires sont, parmi les agents de l’Etat, ceux qui présentent proportionnellement le plus fort taux de personnel sous contrat», lit-on dans le rapport.  Soit 51% des effectifs globaux. La gendarmerie présente un profil particulier puisque 77% de son personnel y sert sous le statut de militaire de carrière. Dans l’armée de terre, les personnels sous contrat représentent 72% des effectifs, 63% dans la marine et 54% dans l’armée de l’air.

Cette spécificité militaire au sein de la fonction publique d’Etat s’explique par la nécessité opérationnelle de maintenir une pyramide d’âge particulière, avec plus de jeunes que d’anciens. Le régime spécifique des retraites est également lié à ce besoin.

Pour les personnels civils de la Défense (selon le bilan social du ministère de la Défense),  seuls 13,7% des effectifs sont non-titulaires de leur poste (donc sans garantie d’emploi) pour 56,6% de titulaires et 29,7% d’ouvriers d’Etat, un statut particulier mais très protecteur. Chez les civils, c’est dans la catégorie A (cadres) que les non-titulaires sont les plus nombreux (38%).  Dans les armées, en revanche, les militaires du rang servent tous sous contrat à durée déterminée. 

(Blog Secrets Défense)