Protection sociale des militaires

Mme Geneviève Gosselin-Fleury, co-rapporteure. Madame la Présidente, mes chers collègues, notre commission a inscrit à l’ordre du jour de ses travaux le sujet de la protection sociale des militaires, qui constitue un enjeu stratégique pour nos armées autant que pour ceux qui s’engagent au service de notre pays.

Nos travaux nous ont convaincus de l’importance, et même de l’urgence de traiter ce thème car nous sommes face à un nouveau contexte, profondément transformé. Premièrement, du fait de l’intensification opérationnelle. Comme l’a dit un de nos interlocuteurs lors d’une audition : « Jusqu’à présent, nous avons été des militaires d’un temps de paix ». Or, une armée en temps de paix ne requiert pas le même accompagnement social qu’une armée combattante.


Pour lire le document, cliquez ici.

Réponse du SEDAC motions 2016

Vous aviez appelé mon attention, ainsi que celle du ministre de la défense, sur les motions adoptées par votre association lors de son assemblée générale, qui s’est déroulée à Biarritz.

Je tiens tout d’abord à rendre hommage à toutes celles et tous ceux qui ont fait le choix de l’engagement au service de la France pour lui permettre de tenir son rang dans le concert des grandes puissances au sacrifice de leur vie.


Pour lire le document, cliquez ici

Lettre du CEMAT de janvier 2017

Il y a un siècle, nos anciens étaient soulagés de tourner la page de la funeste année 16 et d’ouvrir une nouvelle ère porteuse d’espoir. 1917 n’aura cependant pas, finalement, répondu pleinement aux aspirations pacifiques des peuples européens. Pour autant, elle aura eu, incontestablement, un rôle charnière dans l’histoire de la première guerre mondiale en mettant en place les conditions de la victoire de 1918.


Pour lire la Lettre du CEMAT, cliquez ici